CLIMCOR
Slogan du site

paleoCLIMatic CORing : high resolution and innovations
Carottage paléoclimatique : haute résolution et innovations

Des projets ERC bénéficient au premier chef de CLIMCOR
Imprimer cet article logo imprimer

novembre 2013

Le financement phare de la recherche européenne se retrouve depuis 2007 dans les projets de recherche fondamentale soutenus par le Conseil européen de la recherche (ERC). Destinés à soutenir des chercheurs reconnus dans leur domaine sur des projets risqués mais à forte valeur ajoutée, ces financements de l’ERC bénéficient en France d’une structuration nationale offrant le terreau nécessaire pour l’émergence de projets compétitifs, présentés par des individus mais fruits du collectif. La démonstration en est encore faite cette année pour la recherche de l’INSU relative aux études des climats du passé, qui bénéficie pleinement du C2FN et de l’EquipEX CLIMCOR.

En effet, le Conseil européen de la recherche a récemment rendu son verdict pour les projets portés par des chercheurs confirmés (Advanced Grants). 284 projets européens ont été sélectionnés parmi 2408 propositions, soit un taux de succès de 11,8% [1]. La France se place troisième en nombre de projets sélectionnés, avec 35 projets retenus toutes sciences confondues. Cinq de ces projets concernent les thématiques de l’INSU que l’on retrouve dans les sous-comités de sélection ERC intitulés PE9 (sciences de l’univers) et PE10 (sciences du système Terre).

Les recherches INSU portant sur les climats du passé se sont retrouvées à l’honneur cette année puisque parmi les cinq projets retenus en France dans les thématiques INSU, deux concernent ce domaine : le projet de Claire Waelbroeck (ACCLIMATE) en paléocéanographie, et celui de Pascal Yiou (A2C2) portant notamment sur les extrêmes climatiques en milieu continental durant le dernier millénaire. Deux autres projets en paléoclimatologie avaient été sélectionnés au cours des précédentes évaluations ERC, celui de Jérôme Chappellaz (ICE&LASERS [2] et [3]) et celui d’Amaelle Landais (COMBINISO, en Starting Grant), tous deux portant sur l’étude des carottes de glace.

Si l’on peut se féliciter de cette reconnaissance de la qualité des recherches en paléoclimatologie en France, c’est bien parce que leur émergence s’est trouvée facilitée par la structuration nationale, en particulier au sein de l’INSU. Par exemple, le Centre de Carottage et de Forage National (C2FN [4]), mis en place par l’INSU, permet d’organiser les moyens technologiques d’accès aux archives glaciaires, marines et continentales. Le C2FN bénéficie depuis cette année du soutien d’Investissements d’Avenir avec l’EquipEX CLIMCOR, qui apportera un soutien technique fondamental aux quatre projets ERC en paléoclimatologie mentionnés ici.

Ainsi dans un contexte de financement de la recherche mettant de plus en plus en avant les individus, il est clair que la coordination nationale joue un rôle majeur dans l’émergence de nouvelles potentialités.

Jérôme Chappellaz LGGE 04 76 82 42 64 jerome@lgge.obs.ujf-grenoble.fr
Amaelle Landais LSCE 01 69 08 46 72 amaelle.landais@lsce.ipsl.fr
Claire Waelbroeck LSCE 01 69 82 33 27 claire.waelbroeck@lsce.ipsl.fr
Pascal Yiou LSCE 01 69 08 77 28 pascal.yiou@lsce.ipsl.fr
Notes :